FITKD News

L’ELOGIEUX PARCOURS DU TAEKWONDO-IN CISSE CHEICK SALLAH

Né le 19 septembre 1993 à Bouaké au quartier Dar-Es-Salam, grand Devin serait quiconque pourrait imaginer que le petit Cheick Sallah Junior deviendrait, vingt-deux ans plus tard, la coqueluche et l'étoile montante du Taekwondo ivoirien, africain et mondial.
Découvert lors de la 1ère Coupe du Monde Taekwondo par Equipes  (CMTE) en Afrique sur le sol abidjanais, CISSE Cheick Sallah Junior avait déjà fait montre de bonnes qualités athlétiques. Face à des athlètes rompus aux grandes compétitions mondiales, Cissé Cheick Sallah n'a pas reculé devant les russes, les chinois, les américains et les mexicains. Son courage, sa hargne et son agressivité ont convaincu l'encadrement technique dirigé par Me Tadjou Attada de son maintien en sélection nationale. Une opportunité que saisit le jeune Cheick pour s'imposer dans cette équipe nationale où les places de titulaires coûtent très chères.
 Si Cissé Cheick Sallah est passé inaperçu à la Coupe du Monde de Taekwondo par Equipes (CMT) de 2013, ce ne sera pas le cas à Tunis au cours du Championnat d'Afrique en mai 2014. Cheick surprend et se retrouve sur le toit de l'Afrique en tant que Champion d’Afrique. Il monte également sur le podium à l'Open International de Carthage en Tunisie en 2014. C'est le début d'une aventure internationale fabuleuse, riche en trophées et en médailles.
  Après Tunis, Cissé Cheick Sallah prend part à l'Open International de Corée à Geyongju. N'eût été son inexpérience, il aurait été sur le podium. Il est stoppé en  quart de finale. Ce ne sera que partie remise.  
En effet, les résultats de Cheick Sallah Junior à la Coupe du Monde de Taekwondo par Equpes d'Abidjan en 2013, à Tunis en 2014, les points obtenus à Gyeongju lui permettent d’être retenu par la World Taekwondo Federation (WTF) pour participer à un Grand Prix de Taekwondo qu'il découvre donc, pour la première fois de sa vie. Son bon classement mondial l’autorise à être présent au Grand Prix à Astana au Kazakhstan en août 2014, puis à Manchester en octobre 2014. L'international ivoirien commence à gagner en galons et à comprendre et le haut niveau du Taekwondo mondial et ses exigences en tant qu'athlète de haut niveau.
Dès lors, il redouble d'efforts aux entraînements et y met davantage
 de rigueur.
 Petit à petit Cissé Cheick Sallah glane de petits points mais précieux :
   Ainsi à Quérétaro au Mexique en décembre 2014 pendant la Coupe du Monde de Taekwondo par Equipes, bien que l'équipe nationale ivoirienne ait été victime d'un arbitrage historiquement scandaleux et éliminée,  l'on a découvert un CISSE Cheick tout feu, tout flammes. Il a rappelé cette rage de vaincre qui caractérisait des icônes du Taekwondo ivoirien que furent les Théo Dossou, Karim Akandé, Bylbé yao, Koné Souleymane Roël, Remarck Patrice, Bayou Charles dit le Vieux lion, Bathily Younousse etc  
L'année  de Cissé Cheick Sallah est bien celle de 2015 qui lui fait marquer de façon indélébile, de son empreinte, les annales du Taekwondo mondial.
En effet, des Opens :
- d'Alexandrie (février 2015),
- de Luxor (mars 2015),
- d'Espagne (avril 2015)
- en passant le Championnat du Monde universitaire en Corée (juillet 2015),
- l'Open de Corée (juillet 2015),
- par le sacre du Grand Prix de Moscou en août 2015 (obtention de la 1ère médaille d'Or ivoirienne à un Grand Prix)
- à la Médaille d’Or obtenue aux Jeux Africains de Brazzaville (septembre 2015),
- à la Médaille d’Argent glanée au Grands Prix de Turquie (septembre 2015)
- à la Médaille de Bronze du Grand Prix de Manchester (octobre 2015),
cette qualification directe aux J.O. de Rio, en tant que 6ème Meilleur Mondial de sa catégorie (- de 80 kg) confirme bien que 2015 c’est, pour le moment, l’année de l’année de CISSE Cheick avant que 2016 devienne, avec lui une médaille olympique, l’année de son année. D'Abidjan 2013 à Mexico City en 2015, que de chemin parcouru, que de difficultés surmontées, mais aussi que de joie vécue et de bonheur ressenti.
Mais n’oublions pas que le Taekwondo Ivoirien n’a pas fini de faire parler de lui pour les prochaines olympiades.
En effet, après les qualifications directes, par classement mondial, suivront les qualifications après des tournois par continent.
Celui du continent africain est prévu pour se tenir à Agadir (Maroc) du 5 au 7 février 2016. La Côte d’Ivoire compte avec  les Gbagbi Ruth, Kobenan Georges, Logbo Peken, Kassi Anicet, N'dri Ahou Nadège, Ouattara Awa obtenir d’autres qualifiés pour les J.O. de Rio.
Pour Cissé Cheick à qui nous disons bravo, cette qualification pour les JO de 2016 est dédiée :
-au Président BAMBA Cheick Daniel en reconnaissance à tout ce qu'il ne cesse d'accomplir pour le Taekwondo ivoirien, à son épouse et sa famille dont leur soutien lui a permis de retrouver à chaque fois la force de croire en ce rêve,
-à ses parents et à la famille Cissé de Dar-Es-Salam,
-à ses encadreurs pour avoir su le guider,
-à son Maître Kragbé Christian qui lui a inculqué l'esprit de compétition,
 -à tous ces hommes dont la plume et le micro ont été des moyens de motivation et d'encouragement pour lui,
-à tous ceux qui l'ont soutenu moralement, financièrement et d'une autre manière.
 Ainsi une nouvelle page de l’histoire olympique de la Côte d’Ivoire semble commencer son écriture avec le Taekwondo.
VIVE LE TAEKWONDO IVOIRIEN.
Abidjan, le 6 décembre 2015.          
SERCOM FITKD
Me ANZOUMANA SIAKA
Le sourire radieux de Cissé Cheick après l'annonce de sa qualification pour les J.O. de Rio
Bel esprit de fair play entre Aaron et Cissé deux Taekwondo-Ins hyper épuisées
Cissé Cheick très concentré lors de son entrée sur le tapis de combat
Dr Choue Pdt de la Fédération Mondiale de Taekwondo félicite la délégation Ivoirienne
Echange de coups de pieds entre Cissé Cheick et le Moldave Aaron Cook
Echange de coups de pieds entre Cissé Cheick et le Moldave Aaron Cook
Tableau des Qualifiés pour les J.O. 2016 de Rio
Test de bonne réception des équipements électroniques
Vice Champion du Monde

Voir les photos ...

Partage cet article