FITKD News

LE SOUTIEN DU MINISTERE DES SPORTS ET DU GRAND MAITRE KIM YOUNG TAE SALUE PAR LE PRESIDENT BAMBA CHEICK

LE SOUTIEN DU MINISTERE DES SPORTS ET DU GRAND MAITRE KIM YOUNG TAE SALUE PAR LE PRESIDENT BAMBA CHEICK

Attendu le 21 juin 2017, c'est finalement ce samedi 24 juin 2017 que le Ministère des Sports et des Loisirs, représenté par dame DATRO Arlette, en sa qualité de Chef de la mission en Corée (Muju) et de Mr. KOUADIO Kouamé Rigobert pour le compte de la régie des compétitions internationales, a foulé le sol coréen. Ils sont arrivés à Muju vers 22h (heure locale) après avoir fait 03h30 de route (Séoul-Muju).

Dès le lendemain de leur arrivée (c'est-à-dire le dimanche 25 juin 2017), le Grand Maître KIM YOUNG TAE, précurseur du Taekwondo en Afrique et à la base de l'ascension du Taekwondo ivoirien vers la mi-juillet 1968 est venu à Muju avec sa famille saluer le Président BAMBA Cheick Daniel et les Eléphants Taekwondo ins de Côte d'Ivoire, son pays d'adoption.

C'est un père et un Grand Maître heureux de revoir l'équipe nationale de Taekwondo de Côte d'Ivoire qu'il n'avait pas vu depuis juillet 2014 lors de l'Open de Corée à Gyeongju. Un soutien que le Président de la Fédération Ivoirienne de Taekwondo a bien apprécié au regard de la cabale inutile engagée par le Comité Olympique ivoirien dit CNO-CIV contre la communauté des Taekwondo en Côte d'Ivoire. Une cabale qui a choqué et qui continue de heurter les esprits de tous les Présidents des fédérations rencontrés à Muju, particulièrement ceux qui ont en charge la gestion des fédérations africaines.

Ici à Muju, l'on continue de s'interroger sur ce que gagne le CNO CIV en s'attaquant, abusivement, gratuitement et sans fondement juridique, à la fédération sportive la plus rayonnante de Côte d'Ivoire qui, de surcroît, est la première fédération de Taekwondo dans l'histoire de l'olympisme africain à avoir ramené à l'Afrique sa première médaille d'OR de Taekwondo. C'est déplorable et triste pour le sport en Afrique, déplorent-ils, tous, le coeur meurtri. Heureusement que Dieu étant au contrôle, cela n'a été qu'une petite tempête dans un verre d'eau.

Notons que depuis hier samedi 24 juin 2017, le 23ème championnat du monde en hommes et le 16ème en dames a démarré par une belle cérémonie d'ouverture en présence du Président de la République de Corée et des sommités du Taekwondo de la World Taekwondo Federation et de l'Académie Mondiale de Taekwondo (KUKKIWON).

Pour les premiers combats des ivoiriens hier samedi 24 juin et ce dimanche 25 juin, COULIBALY Bouma (-46kg), DIAKITE Issa (-54kg), AKA Chia Audrey (-49 kg) et KASSI Kabenan Anicet n'ont pas eu la hargne et la combativité qu'on attendait d'eux pour barrir, en vaillants éléphants, devant leurs adversaires. Outre Kassi Anicet qui a pu franchir le premier tour avant de tomber les armes à la main face au mongolien à son second combat, les trois premiers cités ont été freinés dès leurs premiers combats. Mais, pour Gbané Seydou et ses coéquipiers, ce n'est que le début. Ils sauront tirer en eux le maximum d'énergie pour livrer des combats du niveau du Taekwondo ivoirien afin de faire honneur au pays.

Me ANZ depuis Muju.

Voir les photos ...

Partage cet article