FITKD News

Inhumation du Fils du Grand-Maitre Théo Dossou

Levée de corps et Inhumation de Jean-Claude Dossou

Le Comité Directeur de la FITKD aux côtés de la famille éplorée

Décédé le 6 août dernier, l’inhumation de Jean-Claude Dossou, fils aîné du Grand-Maitre Théophile Dossou, est intervenue le vendredi dernier autour de midi, au cimetière de Williamsville, dans une atmosphère pesante. Un peu plus tôt dans la matinée, la levée de corps sur le parvis de l’église Saint-Jacques des II Plateaux, a réuni autour de la famille éplorée, les membres du Comité Directeur de la Fédération Ivoirienne de Taekwondo (FITKD). Solidaire dans le deuil qui frappe la famille Dossou, le Comité Directeur de la FITKD, s’est mobilisé significativement. Conduite par le président Bamba Cheick Daniel, la délégation de la FITKD s’est inclinée devant la dépouille mortelle du défunt, dressée à l’entrée de l’autel. Avant de réitérer ses condoléances et son soutien, aux membres de la famille endeuillée, avec à leur tête la mère du défunt.

Piquet devant le cercueil des membres de la Ligue de Cocody, puis le secrétaire général de la FITKD et son adjoint, recueillement… la communauté Taekwondo ine a bien pris sa part dans cette levée de corps. Intervenant à la suite de l’homélie du Révérend-Père Gilbert, du diocèse du Dahomey, le président Bamba Cheick a salué le message fort véhiculé par l’homme de Dieu, à savoir faire preuve d’humilité sur terre. Seule véritable gage pour rentrer véritablement dans les grâces du Seigneur, lorsque la mort intervient. Le président de la FITKD a donc soutenu n’avoir aucun doute que Jean-Claude Dossou, lui également Taekwondo in de la Ligue de Cocody, trouvera une place de choix auprès du Seigneur pour un repos paisible. Car sa vie était un exemple d’humilité.

Par la suite, il a présenté ses condoléances à la famille biologique de Jean-Claude et à toute la communauté Taekwondo ine ivoirienne. Poursuivant, Bamba Cheick est revenu sur les liens qui unissent le Taekwondo ivoirien au Grand-Maître Théophile Dossou. Il était le capitaine de la première équipe nationale de Taekwondo, qui a participé au championnat du monde en 1975. De cette expédition, le Grand-Maître Dossou est rentré au bercail avec deux médailles : l’argent et le bronze. Sportif accompli, avant d’opter pour l’art martial coréen, « Théo » Dossou comme l’appellent ses proches, a évolué à l’Asec Mimosas en tant que footballeur. A cette levée de corps de son fils, deux de ses ex-coéquipiers en équipe nationale, les Grands-Maîtres Lucien Kraidy et Pamah Emmanuel, étaient présents.

Absent parce que diminué par la maladie, après l’église, Bamba Cheick Daniel et sa délégation se sont rendus au domicile du Grand-Maître Théophile Dossou, pour lui apporter leur réconfort.

Jean-Claude Dossou, qui repose désormais en paix au cimetière de Williamsville, est né le 4 mars 1961. Il avait 56 ans. Le lendemain samedi, le secrétaire général de la Ligue de Cocody, rappelé à Dieu lui aussi il y a quelques semaines, a été inhumé sur sa terre natale dans la région de Toumodi.

SERCOM FITKD

Voir les photos ...

Partage cet article