FITKD News

La FITKD dégrade et radie des Taekwondo ins

La FITKD dégrade et radie des Taekwondo ins

La Fédération Ivoirienne de Taekwondo vient de sévir dans la crise qui l’oppose depuis un an, au Comité National Olympique de Côte d’Ivoire. Tous les Taekwondo ins, de connivence avec le CNO-CIV, ont été dégradés et radiés.

La recréation est plus que jamais terminée ! La Fédération Ivoirienne de Taekwondo (FITKD) vient de prendre de lourdes sanctions, contre tous les Taekwondo ins, qui trempent depuis un an, dans la tentative de déstabilisation du Taekwondo ivoirien, orchestrée par le Comité National Olympique de Côte d’Ivoire (CNO-CIV). Identifiés pour leur activisme sur les réseaux sociaux, le non-respect des décisions des instances mondiales du Taekwondo qui ne reconnaissent que le présent comité directeur de la FITKD, leur appartenance au prétendu comité ad’hoc du CNO-CIV, leur participation à l’effraction des locaux de la Direction Technique Nationale sis au stade Houphouët-Boigny au Plateau, ou encore leur participation aux passages de grades clandestins dudit comité ad’hoc, la Commission Etude, Réglementation et Discipline (CERD) de la FITKD a statué individuellement sur les différents cas.  Avant de proposer des sanctions au comité directeur de la FITKD, qui les a entérinées.

Ainsi, N’Guessan Tchomian Basile, Dembélé Abel, Soumahoro Ibrahima, Tano Alain, Goré Bi Kouamé Jean-Marc, Pamphile Kablankan (tous de Cocody), Kéita Amadou dit Moro, Sangaré Djakaridja, Soumahoro Bakari (tous les trois de Bouaké), ont tous été dégradés et radiés de la FITKD, sur décision prise par son comité directeur le 25 janvier dernier. Contrairement à certaines associations qui s’érigent en donneuses de leçon de démocratie, alors que fonctionnant aux antipodes des temps modernes, le comité directeur de la FITKD s’est pleinement réuni, et a analysé la situation. Il y a eu un vote à bulletin secret pour confirmer ou non les décisions (le détail des votes dont copie nous est parvenue, peut être consulté auprès du secrétariat général de la FITKD).

Aussi, tous ceux qui ont des clubs parmi ces fautifs, les verront fermés immédiatement. Ils sont par ailleurs sommés de restituer dans les plus brefs délais, leurs passeports de Taekwondo in ivoirien, car interdiction leur est faite désormais, d’exercer toute activité liée au Taekwondo sur toute l’étendue de territoire national.

La FITKD a fait connaitre ces décisions et sanctions aux autorités administratives et policières des localités où exercent les concernés, pour leur application avec la plus grande rigueur. Le Kukkiwon, qui est le siège technique du Taekwondo mondial, la World Taekwondo et la World Taekwondo Africa seront également saisis.

SERCOM FITKD 

TELECHARGER LA LISTE DES CONCERNES CI-JOINT

Cliquer ici pour télécharger le document joint

Voir les photos ...

Partage cet article