FITKD News

APPEL A LA VIGILANCE DES VRAIS TAEKWONDO INS

COMMUNIQUE PORTANT REPLIQUE AUX RUMEURS DE CONVOCATION 

DES TAEKWONDO INS A UNE RENCONTRE DU COMITE ADHOC OU DU SIACADO


Depuis 48h, des rumeurs font courir le bruit d'une rencontre des Taekwondo ins et des Maîtres de salle de Taekwondo régulièrement reconnus par la FITKD convoquée par le prétendu Comité  Adhoc du CNO CIV ou par le SIACADO crée par Monsieur COULIBALY Siaka Minahaya, anciennement Vice-Président du CNO CIV, laquelle (rencontre) est prévue aux Sapeurs Pompiers d'Adjamé le 11 mars prochain.

Devant de telles rumeurs, le Secrétaire Général demande aux Taekwondo ins de ne pas répondre à ladite invitation qui n'a jamais été autorisée par la Fédération Ivoirienne de Taekwondo (FITKD) dont ils sont membres. 

A cet effet, le Secrétaire Général rappelle, d'une part, que le prétendu Comité Adhoc du CNO CIV est une structure illégale non reconnue par les instances du Taekwondo Mondial et n'a aucune légitimité pour convoquer des Taekwondo ins qui ne sont pas ses adhérents. Le CNO CIV a crée ce fameux Comité en vue de semer le désordre au sein de la Communauté des Taekwondo ins et tenter de fragiliser les chantiers entrepris par le Président BAMBA Cheick Daniel et l'ensemble des Taekwondo ins. Et ce, en violation des textes du Comité International Olympique, de la Loi sur le Sport en Côte d'Ivoire, laquelle est en vigueur depuis décembre 2014 et en contradiction avec les textes régissant la Fédération Mondiale de Taekwondo et le sport au plan international. 

D'autre part, le SIACADO est une invention de l'ancien Vice-Président du CNO CIV (COULIBALY Siaka Minahaya) qui, en réalité, est l'autre face voilée de ce prétendu Comité Adhoc au regard de la composition de son bureau exécutif et des objectifs visés contenus dans son récépissé de déclaration N°347/MIS/DGAT/DAG/SDVA du 17 novembre 2017. Il est à remarquer que les membres dirigeants influents du SIACADO sont les mêmes personnes qui, avec le CNO CIV, continuent par des manoeuvres détournées de défier le Président BAMBA Cheick Daniel et son Comité Directeur, lesquels bénéficient du soutien ferme des instances du Taekwondo mondial et africain. 

Par ailleurs, le Secrétaire Général confirme-t-il, selon des sources dignes de foi, que le fondateur du SIACADO (COULIBALY Siaka Minahaya) ayant contribué avec le CNO CIV à combattre les intérêts de la Fédération Mondiale sera entendu, le moment venu, par la Structure chargée de l'Ethique du Taekwondo du Kukkiwon, garant de l'esprit du Taekwondo et placée sous la tutelle de la Commission Juridique de la Fédération Mondiale qui vient récemment d'interpeller le CNO CIV et son Comité Adhoc illégitime.

En conséquence, le Secrétaire Général de la FITKD invite les Taekwondo ins et Responsables de Clubs de Taekwondo affiliés à la FITKD à la vigilance, à ne pas céder à la provocation et surtout à ignorer une telle rencontre qui n'est pas placée sous le sceau de la FITKD, la seule Fédération de Taekwondo reconnue par les autorités politiques et administratives ivoiriennes et les organisations internationales en charge de la gestion du Taekwondo mondial.

Le Secrétaire Général salue les nombreuses réactions de solidarité, de soutien constatées dès l'annonce de ces rumeurs des Présidents des Ligues, des Maîtres et Responsables de Clubs, des Parents des Taekwondo ins, du Mouvement Sportif et de nombre d'Athlètes de nos Equipes Nationales à l'endroit du Président de la FITKD et son Bureau.

Le Secrétaire Général voudrait compter, encore une fois, sur l'esprit du Do de tous afin de faire barrage aux ambitions malsaines de ceux qui sont contre leurs intérêts. Les Taekwondo ins sont donc priés de rester chez eux le 11 mars 2017 pour s'occuper de leurs familles et partager du bon temps.        

                                                                                                                                                  Fait à Abidjan le lundi 05/03/2018


LE SECRETAIRE GENERAL DE LA FITKD

Maître ANZOUMANA Siaka 

Voir les photos ...

Partage cet article