FITKD News



ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DE LA FITKD : LA GRANDE MOBILISATION DES TAEKWONDO INS FAIT TACHE D'HUILE

LA FIERTE DES TAEKWONDO INES DE SE RETROUVER DEVANT LEUR LEADER POUR LUI REAFFIRMER LEUR SOUTIEN SANS FAILLE

Convoquée pour se tenir le samedi 15 décembre 2018 de 15h à 18h30, l'Assemblée Générale (AG) Ordinaire portant exercice de la saison 2017 eu lieu et a tenu toutes ses promesses. Les membres statutaires de l'AG n'ont point voulu se faire conter cet important rassemblement qui leur donne l'occasion de s'exprimer en toute responsabilité sans se cacher.

Débutée vers 15h45, c'est aux environs de 20h30 que les Taekwondo ines se sont séparés, fiers et heureux de s'être retrouvés depuis la dernière Assemblée Générale élective en date du 8 avril 2017 qui a vu la réélection de Bamba Cheick Daniel à la tête de la FITKD. Les Membres statutaires remplissant les conditions prévues par les textes régissant la FITKD, au nombre de 191 sur les 231 régulièrement inscrits ont répondu à la convocation de leur leader Bamba Cheick Daniel. Ils sont venus des 23 ligues de Côte d'Ivoire. Les représentants des 13 Ligues de l'intérieur ont presque tous été présents, à savoir Boundiali, Korhogo, Odienné, Abengourou, Man, Daloa, Bouaké, Agboville, Grand Bassam, San Pedro, Soubré, Gagnoa, Yamoussoukro qu'il faille féliciter pour leur loyauté vis-à-vis de leur institution et de ceux qui l'incarnent. Tous vêtus dans la tenue traditionnelle de Taekwondo, le Dobok. La salle réservée pour la circonstance à l'Hôtel Belle Côte de la Riviera Palmeraie était archi-comble et la couleur blanche de la tenue de Taekwondo, cette couleur de paix et de pureté, a donné un éclat particulier à cette cérémonie.
 
 LES RAPPORTS SOUMIS SONT ADOPTES A L'UNANIMITE  

C'est par les rapports d'activités et financier que débute cette Assemblée Générale (AG) portant exclusivement sur l'exercice 2017 que les travaux ont démarré. Une AG qui n'a pu se tenir au mois d'avril dernier en raison de cette crise que certains ont voulu coûte que coûte imposer au Taekwondo ivoirien avec pour objectif de freiner sa belle marche. Une crise qui a duré inutilement un an et demi. Face à cela, les Taekwondo ins, ceux qui ont la qualité de parler au nom de leur fédération, ont voulu démontrer qu'ils sont bel et bien souverains, les seuls à décider de leur destin et de ce qu'ils désirent de mieux pour le développement de leur discipline. C'est donc sans pression qu'ils ont échangé en toute liberté, en toute responsabilité et dans la convivialité relativement aux rapports soumis et les ont adoptés à l'unanimité.

DE GRANDES DECISIONS PRISES PAR LES TAEKWONDO INES POUR RENDRE LEUR INSTITUTION PLUS FORTE ET RESTER EN PHASE AVEC LA LOI SUR LE SPORT 

Pour les Taekwondo ines, il faut se servir de son passé pour bien appréhender les chantiers du futur. La récente crise avec le CNO CIV a fait réfléchir plus d'un. Tous les sujets ambigus contenus dans les textes régissant la FITKD doivent faire l'objet de toilettage. Il faut également rester en harmonie avec la loi sur le sport. C'est dans cette optique que les projets d'amendement soumis à l'approbation des membres statutaires par le Comité Directeur fédéral ont été validés et adoptés.  

A cet effet, l'on note que désormais la Direction Technique Nationale n'a plus besoin d'attendre une Assemblée Générale pour procéder à des réglages techniques au niveau de la formation et de l'évaluation. Tout projet de modification relatif à l'évaluation et à la formation aux articles 17 et 18 du règlement intérieur pourra être arrêté par la Direction Technique Nationale qui le soumettra à l'appréciation du Comité Directeur pour décision. Et ce, compte tenu des nombreuses évolutions techniques opérées au niveau des règlements techniques par la World Taekwondo. 

Concernant la supervision des AG de la FITKD, contrairement à l'ancienne disposition de l'article 20 du règlement intérieur qui prévoyait que le Ministère des Sports et le Comité National Olympique Côte d'Ivoire (CNO CIV) soient invités à l'AG en qualité de superviseurs, les Taekwondo ins viennent de décider autrement.  Désormais le Ministère des Sports et le CNO CIV sont considérés comme des observateurs avec un avis purement consultatif sans que cela n'ait une incidence sur les résolutions de l'AG. Aussi, que la FITKD dispose de 60 jours pour informer les Ministères des Sports, de l'Intérieur et le CNO CIV des délibérations sorties des AG alors que précédemment il était mentionné un délai de 15 jours.  

Sur les conditions d'éligibilité prévues par l'article 22 du règlement intérieur, là où l'ancienne disposition indiquait qu'il faille adresser les dossiers de candidature des candidats au poste de Président de la FITKD au Ministère des sports qui devait présider la réunion de validation des candidatures reçues, les Taekwondo ines veulent, au regard de la loi sur le sport, renforcer les pouvoirs de leur organe de discipline et d'arbitrage tel que stipulé par l'article 23 de cette loi réglementant la pratique du sport en Côte d'Ivoire. La réception des dossiers de candidatures au poste de président et leur validation devient l'affaire exclusive de l'organe disciplinaire et d'arbitrage des litiges de la FITKD, notamment pour la validation des candidatures. Sur le même article portant condition de candidature, les éventuels candidats ne doivent plus passer 24 mois sur le territoire national avant de pouvoir briguer le poste de président de la FITKD. Ce verrou, les Taekwondo ines ne jugent plus nécessaire qu'il soit imposé aux candidats. 

UN GRAND HOMMAGE RENDU AUX RECENTES VICES CHAMPIONNES DU MONDE DES NATIONS ET A DES ACTEURS DE LA PROMOTION DU TAEKWONDO

C'est par l'annonce d'une grande distinction qui vient d'être décernée au Président Fondateur de la FITKD, le Général Ministre Gaston OUASSENAN KONE par le Kukkiwon en terre coréenne que le président Bamba Cheick Daniel a ouvert cette étape de la cérémonie (NB : Nous reviendrons plus tard sur cet hommage rendu au père du Taekwondo ivoirien par la Corée). 

Puis aux Taekwondo ines de saisir cette ultime phase de cette AG pour saluer la performance de leur équipe féminine revenue récemment de Fujairah aux Emirats Arabes Unis avec le titre de Vice Championne du monde des Nations. Le Premier responsable du Taekwondo ivoirien, Maître Bamba Cheick Daniel en a profité pour les féliciter publiquement et leur remettre symboliquement à chacune des cinq filles dont quatre étaient présentes (Diomandé Banassa, Ekpitini Marie Frédérique, Coulibaly Bouma Férimata et Traoré Aminata Charlène) la modique somme de deux cent mille francs, soit une enveloppe globale de Huit Cent mille, en attendant les récompenses promis par l'Etat de Côte d'Ivoire à travers le Ministère des Sports dans les prochains jours. 

Avant de saluer l'équipe féminine, le Président de la FITKD a élevé trois personnes au grade de Ceinture Noire 1er Dan pour leur engagement et leur contribution à la promotion et au développement du Taekwondo ivoirien. C'est d'abord le Doyen N'KAYO GNAGNO ARISTIDE, Fondateur d'Ecole dans la cité d'Aboboté et Membre d'Honneur de la Ligue de Taekwondo d'Abobo, ensuite le Professeur COULIBALY LACINA, Président de l'Université de Man et enfin le Secrétaire Général Adjoint de la FITKD DOUAMBA HAMADOU, Directeur de Société qui ont reçu leurs ceintures noires nouées à leurs tailles par un autre doyen Maître KRAIDY AYEMIN LUCIEN, Inspecteur fédéral en charge de la formation continue et leurs diplômes de grades que leur a remis le Président BAMBA CHEICK DANIEL, en personne.

L'IMPATIENCE DES TAEKWONDO INES DE VOIR LEUR PALAIS (CENTRE SPORTIF, CULTUREL ET DES TICs IVOIRO-COREEN) ACHEVE

Le Président du Comité Directeur a fait réaliser un film sur l'avancement des travaux du Palais du taekwondo, propriété des Taekwondo ins, qui leur sera livré à la fin de l'année 2019, selon le planning établi par les entreprises ayant en charge les travaux de construction. Après la projection du film, c'est tout heureux que les Taekwondo ines ont exprimé leur joie à leur Président et à son équipe dirigeante pour le remarquable travail abattu qui a fini par aboutir à la construction de ce centre sportif qui sera le premier du genre en Afrique dédié au développement du Taekwondo et à la formation de la jeunesse dans les domaines des TICs et de la culture. Une oeuvre architecturale qui vient, sans aucun doute, rehausser l'image de la ville d'Abidjan dans moins d'un an. Un cadeau que veut laisser à la postérité le premier dirigeant sportif ivoirien (BAMBA Cheick Daniel) qui a réussi à faire retentir l'Abidjanaise lors des jeux olympiques pour la première fois dans l'histoire du sport en Côte d'Ivoire et en Afrique. 

L'on retient que l'Assemblée Générale de la FITKD de ce samedi 15 décembre 2018 a été un grand moment de communion et surtout de mobilisation. Une mobilisation rarement vécue au cours des AG ordinaires. L'on était habitué à voir ce type de mobilisation lors des AG électives, mais,  vu les méchancetés gratuites qu'on a voulu servir à la communauté des Taekwondo ines, les acteurs du Taekwondo ivoirien ont voulu prouver aux yeux de tous qu'ils sont bien là, derrière celui qu'ils ont élu le 8 avril 2017 qui les incarne et continue de faire leur fierté.

MERCI A TOUS ET A TOUTES POUR CETTE GRANDE MOBILISATION QUI VIENT DE FAIRE TACHE D'HUILE. QUE DIEU CONTINUE DE NOUS GARDER PRECIEUSEMENT.    

                                                                                                              Abidjan, le dimanche 16 décembre 2018

Le Secrétaire Général
Me ANZOUMANA

Article vu : 133 fois

Partage cet article