FITKD News



Cérémonie d'échange de voeux

Echanges de vœux du nouvel an

BAMBA Cheick salue la maturité et l’engagement des présidents de Ligues

Les Présidents de Ligues de la Fédération Ivoirienne de Taekwondo (FITKD) ont tenu à sacrifier à la belle tradition du nouvel an. En se mobilisant comme un seul homme, ce mercredi 13 Février 2019 en début d’après-midi, aux fins de présenter leurs vœux au ministre Bamba Cheick Daniel, Président de la FITKD. En leur nom, Me Marcel Djédjé, Président de la Ligue Communale de Koumassi, a formulé à l’endroit du premier responsable du Taekwondo ivoirien, de sa famille et de toutes les personnes qui lui sont chères, des vœux de santé, de bonheur et de succès « pour mener à bien les lourdes et exaltantes missions » que lui incombe sa fonction de Président de la FITKD.

 Bien avant, il a fait le tour d’horizon de l’actualité du Taekwondo ivoirien au cours de l’année écoulée. Me Marcel Djédjé a rappelé la position ferme des Présidents de Ligues, qui, unanimement, ont condamné la crise imposée injustement à la FITKD par le Comité National Olympique de Côte d’Ivoire (CNO-CI). Se désolidarisant des actions du défunt et illégal comité ad’hoc, ils ont mené des actions « afin de ramener à la maison certains de leurs frères qui s’étaient égarés », tout en ne marchandant pas leur engagement et leur soutien ferme au comité directeur de la FITKD, présidé par le ministre Bamba Cheick Daniel.

L’autonomie des Ligues, qui fonctionnent comme il se doit, a été également l’un des points abordés par le porte-parole des Présidents de Ligues. Il en tient pour preuve, les nombreux opens organisés en 2018, qui dénotent de la capacité des Présidents de Ligues « à travailler en parfaite harmonie ». Enfin, Me Marcel Djédjé a exprimé quelques doléances au Président de la FITKD, dont le « leadership et le soutien sans faille aux activités des Ligues, demeurent de véritables instruments de promotion du Taekwondo en Côte d’Ivoire ». A savoir, équiper les Ligues en aires de combat et en matériels de protection.

Qualifiant la rencontre d’échanges de vœux, le ministre Bamba Cheick Daniel, qui avaient à ses côtés ses vice-présidents Salif Mangala en charge du Bureau Directeur, et le Colonel Daouda Doumbia, chargé du Taekwondo Militaire, a souhaité du fond du cœur, la santé et le bonheur pour ses hôtes ainsi qu’à toutes les personnes qui leur sont chères. Il a insisté sur la concorde et la stabilité entre eux et leurs familles, gages de paix intérieure. « Mon vœu le plus cher, est que votre passion, celle que nous partageons ensemble, le Taekwondo, vous comble de bonheur et que vos Ligues vous apportent de la joie », a ajouté le Président de la FITKD.

Tout en remerciant les Présidents de Ligues pour leur loyauté, leur courage pendant la crise avec le CNO-CI, Me Bamba Cheick Daniel a surtout salué leur maturité et leur engagement. « Votre engagement a rassuré la Corée qui a continué à nous soutenir dans la réalisation de cette imposante œuvre qu’est le Centre Sportif, Culturel et des TIC Ivoiro-Coréen dit Palais du Taekwondo. Merci pour m’avoir permis de mettre en œuvre une partie de ma vision. Une fédération forte qui survive à un homme, avec des structures fortes renforçant leurs capacités d’actions et fonctionnant à merveille », a souligné le patron du Taekwondo ivoirien.

Le ministre Bamba Cheick Daniel a en outre, traduit sa gratitude aux Présidents de Ligues, pour les nombreux sacrifices consentis. En acceptant par exemple sans contre-partie financière aucune, la régularisation des gardes octroyés par l’ex-comité ad’hoc. « Vous êtes de vrais Maîtres », a-t-il dit. Sur la construction du Centre Sportif, Culturel et des TIC Ivoiro-Coréen, Me Bamba Cheick Daniel s’est longuement étendu. Cette œuvre de grande envergure, premier retour sur investissement en matière de sport en Côte d’Ivoire, est la propriété de la FITKD.

Avec un élément vidéo à l’appui, retraçant les différentes étapes de l’obtention du financement à la construction de l’infrastructure sportive culturelle. « Nous travaillons pour l’avenir, la Côte d’Ivoire attend ce projet », a-t-il rassuré.

Sur le volet du financement du Taekwondo ivoirien, Me Bamba Cheick Daniel a appelé à la fin du président-providence. Il entreprendra bientôt une tournée dans les Ligues pour expliquer à la base, la nécessité de s’organiser pour une remontée efficace des fonds. La fédération doit pourvoir aux salaires de son personnel dans toutes ses composantes, faire face à la formation de ses cadres, aux sorties internationales régulières des équipes nationales, au fonctionnement de son siège… Des besoins que l’Etat ne saurait financer seul. « Il faut que le Taekwondo ivoirien vive des ressources qu’il génère », plaidera-t-il.

Pour terminer, le Président de la FITKD a fait sienne la préoccupation du ministre des Sports, demandant aux fédérations sportives d’éclater leurs activités à l’intérieur du pays. Dans ce sens, il compte instaurer des opens obligatoires dans les Ligues pour animer la Côte d’Ivoire entière. Débutée par une prière œcuménique, cette cérémonie s’est achevée sur la même note. La FITKD compte à ce jour 22 Ligues, dont les Présidents ont constitué un Forum, présidé par Me Koné Tidjane, Président de la Ligue Communale de Treichville.

SERCOM FITKD

Article vu : 146 fois

Voir les photos ...

Partage cet article