FITKD News



Police Taekwondo Championnat d'Afrique

Championnat d'Afrique de Police Taekwondo Abidjan 2019

La Côte d'Ivoire souveraine à domicile 

La Côte d'Ivoire vient de justifier amplement son rang de première nation africaine de Taekwondo. Les Éléphants Taekwondo ins Militaires, engagés dans le championnat d'Afrique de Police Taekwondo Abidjan 2019, dont la première journée, consacrée aux combats individuels et par équipes nationales, s'est tenue hier vendredi 26 avril à la salle polyvalente du Palais des Sports de la capitale économique ivoirienne, ont dominé sans commune mesure leurs adversaires.

Au classement général livré par le corps arbitral au terme des hostilités d'un bon niveau technique, les Ivoiriens ont fait le trou. La Côte d'Ivoire se classe en effet largement en tête avec 9 médailles dont 8 en or et 1 bronze. Le Mali, dont les athletes ont montré beaucoup d'agressivité et d'envie, occupe le deuxième rang avec 4 médailles (2 or et 2 argent). Le Cameroun referme les marches du podium avec 8 médailles (3 argent et 5 bronze).

Finalement 7 pays ont pris part au championnat. La République Démocratique du Congo (RDC), 4e (2 argent), la Tunisie 5e (1 argent et 6 bronze), le Tchad 6e (1 argent) et le Nigeria 7e (2 bronze), complètent la liste.

Chez les dames, Traoré Aminata Charlène (+67 kg), Ekptini Marie (-67 kg), Akachia Audrey (-57 kg) et Coulibaly Bouma (-49 kg), toutes médaillées d'or, ont porté les performances ivoiriennes.  Firmin Zokou (+80 kg), Kobenan Aaron (-68 kg), champions de leurs catégories, et Soumahoro Tiémo, médaillé d'argent au niveau des moins de 58 kg, ont conforté la domination des Ivoiriens.

Une sobre cérémonie d' ouverture a agrémenté cette journée inaugurale du Championnat d'Afrique de Police Taekwondo Abidjan 2019. Hymne national (l'Abidjanaise), défilé des délégations et allocutions ont meublé la cérémonie. Le Ministre Bamba Cheick Daniel, Président de la Fédération Ivoirienne de Taekwondo (FITKD), le Ministre des Sports, Danho Paulin Claude, parrain et représentant du Ministre d'Etat, Ministre de la Défense, Monsieur Hamed Bakayoko, l'invité spécial, le Général de Corps d'Armées Mahamat Abba Sala, Ministre tchadien de l'Administration du Territoire et de la Sécurité Publique, représentant le Président Idriss Deby, ont encouragé les pays engagés et noté avec satisfaction, qu'Abidjan s'est définitivement imposé comme plaque tournante du Taekwondo en Afrique et dans le monde.

'' Le Président Alassane Ouattara aime le Taekwondo, raison pour laquelle la communication relative à cette compétition en Conseil des Ministres, a été validée sans aucun problème. À partir de cette compétition, Abidjan devient le moteur du Police Taekwondo' ', a dit le Ministre Danho Paulin Claude. Le Grand Maître Kiseon Kim, CN 9 Dan, Président de la World Police Taekwondo, et le Président de l'African Police Taekwondo Confederation ((APTAC), au chapitre des allocutions, ont remercié les autorités ivoiriennes pour avoir accepté d'accueillir ce championnat d'Afrique.

Fort à propos, le Président Alassane Ouattara, les Ministres Hamed Bakayoko,, Danho Paulin Claude, et le Ministre tchadien Mahamat Abba Sala, ont reçu en guise de gratitude, les insignes de Grand Croix de la World Police Taekwondo.

La deuxième journée ce samedi 27 avril était davantage technique. Le poomsae, les compétitions de self-défense et de casse étaient au menu. La Tunisie a survolé le pommsae par équipes (hommes et dames) et en paire, devant la Côte d'Ivoire, 2e, et le Cameroun, 3e. Les Ivoiriens se sont repris en remportant la compétition de self-défense avec 8 points, devant le Cameroun, 7.90 points, la Tunisie, 6,60 points, et le Nigeria, 6,30 points.

La dernière compétition au programme, la casse, vient de s'achever. Après les planches, les représentants de la Côte d'Ivoire, du Cameroun, de la Tunisie et du Tchad, ont affronté les briques. La Tunisie l'emporte avec 8, 60 points devant la Côte d'Ivoire, 8,03 points, et le Cameroun, 7,60 points. 

Setcom FITKD

Article vu : 152 fois

Voir les photos ...

Partage cet article