FITKD News



La Fédération Ivoirienne de Taekwondo rend un grandiose hommage au Grand Me Théo DOSSOU

Décédé le 13 Mai dernier

La Fédération Ivoirienne de Taekwondo rend un grandiose hommage au Grand Me Théo DOSSOU

De mémoire d’observateur de la vie sportive ivoirienne, en dehors de l’hommage national rendu à feu Laurent POKOU, jamais un sportif après son décès, n’avait été aussi célébré. Le Grand Maître Théophile DOSSOU, décédé le 13 Mai dernier dans sa 80e année (il est né le 3 juin 1939), peut être fier de la communauté Taekwondo In ivoirienne. Elle, qui lui a consacré sous le patronage du Ministère des Sports, une soirée d’hommage sportif, hier mardi 18 Juin 2019 à l’Hôtel Communal de Cocody.

En présence de la veuve du défunt, dame DOSSOU Marthe, des enfants DOSSOU, Flora, Didier, Josiane et Sylvain, des membres de la famille et de personnalités de haut rang, le Ministre Adama TOUNGARA, Médiateur de la République, le Ministre des Sports, Paulin Claude DANHO, le Maire de Cocody, Jean-Marc YACE, le Général Ministre Gaston Ouassénan KONE, la Fédération Ivoirienne de Taekwondo (FITKD), en son et en lumière, a rappelé la riche carrière sportive du Grand Maître Théophile DOSSOU.

Après le défilé par ordre protocolaire des personnalités, des membres du Comité Directeur de la FITKD, des Taekwondo Ins et des nombreuses personnes présentes à cette soirée d’hommage sportif, pour s’incliner devant la chapelle ardente du défunt, le Ministre BAMBA Cheick Daniel a souhaité la bienvenue à tous et présenté le contexte de la cérémonie. Il s’agissait, a-t-il rappelé avec force, de célébrer un homme, un grand sportif, pour son incommensurable contribution au développement du Taekwondo et du sport ivoirien en général. « Nous ne sommes pas là pour le pleurer, non, mais plutôt pour le célébrer, lui rendre un hommage vibrant pour tout ce qu’il a apporté au Taekwondo ivoirien », a-t-il indiqué.

Et le Président de la FITKD de s’étendre sur la carrière sportive exceptionnelle du défunt. Gardien de but de l’équipe de football de l’Asec Mimosas dans les années 50-60, ses bonnes performances lui ont valu le surnom de « chat noir ». A la faveur de l’arrivée du Grand Maître Kim Young TAE en Côte d’Ivoire en 1968, Théophile DOSSOU opte pour le Taekwondo en 1970. La trentaine révolue à l’époque, il travaille durement pour se mettre à niveau et gagne l’estime du technicien coréen.

En 1975 à Séoul, capitaine de l’équipe nationale de Taekwondo, il devient le premier Africain, avec son coéquipier PAMAH Emmanuel, a remporté une médaille dans un Championnat du Monde. En 1977, au Championnat du Monde à Chicago aux Etats-Unis, il devient le premier Africain, vice-champion du monde. Plusieurs fois champions de Côte d’Ivoire de 74 à 77, Maître de salle avec son célèbre club, le Club Municipal des II Plateaux, le Grand Maître Théophile DOSSOU a été arbitre international, Assistant du coach national Kim Young TAE et Directeur Technique National.

Elevé au grade de Ceinture Noire 6e Dan et dans la dignité de Commandeur de l’ordre du mérite sportif ivoirien

Cette grande contribution au développement du sport ivoirien, a amené le Président de la FITKD, a décerné le grade de Ceinture Noire 6e Dan, au nom de la World Taekwondo et du Kukkiwon, au Grand Maître Théophile DOSSOU. Les insignes de son nouveau grade, le Dobok d’or (tenue de combat cousue en kita), sa Ceinture Noire et son certificat, ont été remis à son fils, Didier DOSSOU. Les doyens du Taekwondo ivoirien, Emmanuel PAMAH et le Grand Maître Kraidy Lucien, lui ont noué sa ceinture. Dans la foulée, saluant la haute dimension du sportif Théophile DOSSOU, le Ministre des Sports l’a élevé à la dignité de Commandeur dans l’ordre du mérite sportif ivoirien. Une décoration qui a été fièrement reçue par Didier DOSSOU, dans une salle remplie d’émotion.

L’Ambassade de Corée en Côte d’Ivoire y est allée de son hommage, par le biais d’une lettre de condoléances adressée à la FITKD, qui a été lue par le Ministre BAMBA Cheick Daniel. La soirée s’est poursuivie avec l’hommage en musique de l’artiste Jack DELLY. Taekwondo In, qui a découvert l’art martial coréen dans le club Municipal des II Plateaux du Grand Maître Théophile DOSSOU, le lead vocal des Woody, est venu saluer la mémoire de son Maître. Tout comme les doyens et vétérans du Taekwondo ivoirien, à l’instar de Me Wallace DIOMANDE, qui a exécuté un poomsae supérieur sous les ordres du vétéran Emmanuel PAMAH.

Le mot de remerciements du représentant de la famille, M.  BAILLY Théophile, a sonné comme une reconnaissance à tous les artisans de ce bel hommage au défunt. Le ballet du Comité d’animation de la FITKD (Mamans Taekwondo Ines) et le Tchariot (salut solennel) de tous les Taekwondo Ins présents, à l’endroit de la famille, sont venus clore cet épisode. Ce mercredi, les obsèques se poursuivent avec la veillée de prière à la salle Prestige d’Ivosep à Treichville. Demain, place sera faite à une veillée de prière au domicile familiale à Angré 8e Tranche, suivie de la veillée traditionnelle de 21h à l’aube.

La levée du corps du Grand Maître Théophile DOSSOU est prévue pour le samedi 22 Juin 2019 de 9h à 10h, suivie de la messe de requiem et de l’inhumation au cimetière de Williamsville.

SERCOM FITKD

Article vu : 72 fois

Partage cet article