Les Organes
Les Statuts
Le règlement intérieur
Le répertoire des diplômés
Les ligues
L'Histoire
La philosophie
Les règles et réglémentations
Le Taekwondo en Côte d'Ivoire
Les Précurseurs ivoiriens
Quelques photos
 Actualite
Conférence-débat sur l’arbitrage et l’éthique, Le Grand-Maître Benjamin John, CN 8e Dan, séduit son auditoire
Présent à Abidjan pour des raisons personnelles, le Grand-Maître John Benjamin, CN 8e Dan, a accepté sur proposition du Président Bamba Cheick, d’animer une conférence-débat sur l’arbitrage et la promotion de l’éthique.
C’est le premier noir (Afrique, Caraïbes, Amérique) à avoir obtenu le grade de Ceinture Noire 8e Dan Kukkiwon. Il se nomme John Benjamin, est Ivoirien de par son père, natif de Grand-Lahou. Parti d’Abidjan depuis plus de 40 ans pour la France, ce pur produit du Grand-Maître Kim Young Tae, précurseur du Taekwondo en Côte d’Ivoire en 1968, a adopté la nationalité française sous la bannière de laquelle, il fera ses preuves au niveau du Taekwondo mondial. Notamment dans l’arbitrage avec deux Jeux Olympiques à son actif, 1992 à Barcelone et 2004 à Athènes.
Informé de son arrivée à Abidjan pour des raisons personnelles, le Président Bamba Cheick Daniel a saisi l’occasion pour lui demander d’animer une conférence-débat à l’intention des arbitres ivoiriens. Avec pour thème « L’arbitrage, appui indispensable de la promotion de l’éthique et du développement du Taekwondo africain et mondial », cette rencontre s’est tenue vendredi en début de soirée au siège de la Fédération Ivoirienne de Taekwondo (FITKD) à Cocody-Angré, en présence de son initiateur, Me « ODANE », et de nombreux arbitres.
Au bout d’une heure d’exposé, après que le Président Bamba Cheick Daniel ait introduit les choses, en remerciant particulièrement l’hôte de marque pour avoir accepté sans condition de se prêter à cet exercice, le Grand-Maître John Benjamin a conquis son auditoire avec sa verve et la maitrise de son sujet. En partageant son expérience personnelle, il a démontré comment les arbitres sont au centre d’une problématique, qui est la confrontation entre deux combattants, conduits et formés par deux coaches. Un couple dont l’objectif est de gagner pour faire rayonner le drapeau du club ou du pays.
Au demeurant, l’arbitre est au centre d’une problématique qui va au-delà de ce couple, il est le gage de l’image envoyé vers le grand public. D’un sport sérieux et respectable. C’est pourquoi, a insisté le Grand-Maître John Benjamin, l’arbitre doit se montrer impartial et n’appliquer que les règles. « L’arbitre doit veiller au respect des règles et mettre le feu au combat. La promotion de l’éthique étant de tout mettre en œuvre pour que le meilleur gagne » a-t-il précisé.
Pour atteindre un tel objectif, l’arbitre devrait être soutenu par toutes les parties entrant en ligne de compte dans la gestion d’un combat. Des athlètes, aux coaches, en passant par les juges, la vidéo-replay, les opérateurs. Aussi, le conférencier a recommandé que pour l’organisation de combats dans tous les pays, il serait bon de s’appuyer sur les textes de la World Taekwondo Federation (WTF). C’est-à-dire mettre sur pied un bureau d’éthique et de discipline, sanctionner  le manquement à l’éthique, l’injustice et le mauvais comportement de certains arbitres.
Les qualités du bon arbitre, la gestion du 4e round, la formation… étaient au centre des échanges qui s’en sont suivis entre le Grand-Maître et les participants.
Il faut rappeler à toutes fins utiles, que l’éthique dans le sport fait référence à des valeurs et à des normes collectives. Valeurs olympiques, fair-play, respect, acceptation de l’autre, engagement personnel et collectif, la méritocratie, le respect et l’acceptation des règles et des décisions des arbitres, décisions justes et irrévocables.
SERCOM FITKD
Le Président BAMBA Cheick Daniel a souhaité le traditionnel Akwaba à l'hôte
de marque avant l'ouverture de la conférence
C'est avec des mots bien choisis que Me ''ODANE'' a traduit la fierté de la communauté Taekwond ine
ivoirienne de recevoir le Grand-Maître
Un véritable cours magistral qui a permis au conférencier de partager avec
les arbitres ivoiriens, sa longue et grande expérience internationale
Le Directeur Technique National Adjoint, Me Jean-Jacques Niava, à droite,
 était au premier plan lors de cette conférence
Le Grand-Maitre John Benjamin n'est pas venue les mains vides, il a remis des souvenirs
de la France au Président Bamba Cheick et à tous les participants
Le Président BAMBA Cheick Daniel a profité de cette tribune pour entretenir
les arbitres ivoiriens sur certains sujets d'actualité
 
 
Moteur de recherche Interne :
 


 
Réglementation spéciale
Palmarès et évènements notables
Palmarès individuels
Bilan du suivi des athlètes
 
 
 
Compte :
Mot de passe :
 
 
 
2015-12-09
L’ELOGIEUX PARCOURS DU TAEKWONDO-IN CISSE CHEICK SALLAH
Né le 19 septembre 1993 à Bouaké au quartier Dar-Es-Salam, grand Devin serait quiconque pourrait imaginer que le petit Cheick Sallah Junior deviendrait, vingt-deux ans plus tard, la coqueluche et l'étoile montante du Taekwondo ivoirien, africain et mondial.
 
 
 
 
 
Les ivoiriens champions
d'Afrique de Taekwondo
célébrés à leur retour de Tunis

Zoom sur Cynthia Kragbé,
championne de Taekwondo
engagée dans le concours
Miss Côte d'ivoire 2014