FITKD News



Sous le signe de la solidarité et d’ambitions nouvelles

Dans un peu plus d’une semaine, la communauté des taekwondo-in de Côte d’Ivoire tiendra son assemblée générale annuelle de bilan, à Abidjan. Une obligation statutaire au cours de laquelle le bureau fédéral fera le point sur la saison 2019 à tous les niveaux.

« Dans un premier temps, il y aura la présentation et l’adoption des rapports moral, d’activités, financier et des commissaires aux comptes. Dans ce chapitre, l’équipe dirigeante compte soumettre pour validation un projet de révision de certaines dispositions statutaires.

Ensuite, il y a l’annonce de mesures d’accompagnement, de soutien et d’appui aux clubs », confie Me Siaka Anzoumana, secrétaire général de la Fédération ivoirienne de taekwondo (Fitkd). Il est clair que le président Bamba Cheick Daniel et son équipe, sensibles à la situation des clubs frappés de plein fouet par la pandémie, ont pris certaines dispositions en vue de faciliter la reprise des activités.

Notamment la suppression de pénalités et la date butoir liées aux paiements des cotisations annuelles des clubs pour cette année 2020. « La fédération pourrait aller jusqu’à une réduction de 50% sur les cotisations des clubs. Étant donné que ceux-ci sont restés fermés et que la reprise pourrait être difficile. Dans tous les cas, le Comité directeur prévoit un communiqué sur lesdites décisions », rassure Me Anz. D’autres sujets d’intérêt sont prévus à cette assemblée générale ordinaire.

Bamba Cheick va encore appeler à l’union et à la solidarité pour préserver les acquis afin de gagner les batailles à venir. Le Comité directeur va surtout revisiter, avec les membres actifs, la riche et variée saison 2019 du taekwondo ivoirien. Tous les objectifs majeurs fixés en début d’année ont été atteints. De la coupe de l’ambassadeur de Corée aux qualifications pour les Jeux olympiques, en passant par le Centre sportif, culturel et des Tic ivoiro-coréen, les Ivoiriens se sont distingués.

Pour la première fois de l’histoire de la discipline, la Côte d’Ivoire a réussi à qualifier quatre athlètes pour les Jeux olympiques. Cissé Cheick Sallah (-80 Kg), Seydou Gbané (+80 Kg), Gbagbi Ruth Marie-Christelle (-67 Kg) et Charlène Traoré (+67 Kg) vont défendre le drapeau national à Tokyo en 2021. L’on retient surtout qu’en moins de trois ans, le palais du taekwondo rêvé par le président Bamba Cheick Daniel a vu le jour.

Sa réalisation devait durer trois ans. Mais grâce à sa persévérance et sa ténacité, le centre baptisé du nom du Président de la République a été livré plus tôt que prévu. Une fierté pour le taekwondo de Côte d’Ivoire, mais aussi pour tout le sport national qui voit en cette infrastructure de dernière génération un excellent retour sur investissement.

PAUL BAGNINI

Article vu : 156 fois

Voir les photos ...

Partage cet article