FITKD News



Priorité aux Jeux olympiques de Tokyo

Anzoumana Siaka, le secrétaire général de la Fédération ivoirienne de taekwondo (Fitkd) et les patrons de Ligues étaient face à la presse nationale, samedi, au nouveau siège de l’instance sis au deuxième étage du Centre sportif, culturel et des Tic ivoiro-coréen Alassane Ouattara, à Cocody (ex-Washington).

Au menu des échanges, trois points essentiels : le point sur la grande tournée de la fédération à travers les 26 Ligues du pays. L’ouverture de la saison sportive et les préparatifs pour la fête planétaire du Comité international olympique (Cio). L’information majeure est que la saison sportive 2020-2021 débutera ce 28 février par un passage de grades d’envergure, à Abidjan. Une saison sportive qui repose essentiellement sur les Jeux olympiques de Tokyo.

Une compétition planétaire à laquelle la Côte d'Ivoire est très attendue, notamment dans la catégorie de -80kg Hommes où Cissé Cheick Sallah détient la médaille d’or depuis Rio 2016. Aussi, soutient Me Anzoumana Siaka, la Fitkd ne lésine pas sur les moyens pour préparer l’équipe. « En mars ou avril, la Fédération envisage un stage bloqué en Europe pour essayer de mettre à niveau les athlètes qui sont à Abidjan. Autrement dit, la préparation a débuté depuis novembre 2020 et elle se poursuit », a-t-il déclaré.

Il a confié que le groupe ivoirien est au vert depuis le 15 février. « Ils ont cinq mois de mise au vert pour se concentrer sur leur préparation », a-t-il poursuivi. Avant de dévoiler le coût minimum de la préparation. « 60 millions de Fcfa pour une bonne préparation », a-t-il indiqué. Cela dit, la Fitkd ne va pas abandonner l’animation au plan local. Elle va mettre à contribution les différentes Ligues du pays. Celles-ci doivent jouer pleinement leur rôle qui est d’animer leurs zones respectives à travers des compétitions en leur sein et même aller jusqu’aux inter-ligues. Ce qui laisserait le temps et la latitude au président Bamba Cheick et le bureau de se concentrer sur le rayonnement international du pays. Ils ont mis la barre très haut.

C’est le choix du président Bamba Cheick Daniel et son bureau de permettre à la Côte d’Ivoire d’évoluer dans la cour des grands. Maintenant, il faut défendre ce statut. Cela a un coût. Mais étant donné les moyens infimes dont ils disposent, ils ont décidé de responsabiliser les Ligues.

La Fédération ne va surtout pas laisser entièrement l’animation nationale reposer sur ses Ligues, elle compte offrir des championnats universitaires, communaux et peut-être la traditionnelle Coupe de l’ambassadeur de Corée.

Le conférencier principal, Me Anzoumana Siaka, tout en soulignant l’impérieuse nécessité de mettre en place un collège d'arbitres et le club des ceintures noires, a indiqué que l’assemblée générale élective aura lieu le 30 octobre 2021.

Une date déjà communiquée à la Fédération internationale et à sa branche africaine, qui en ont fait la demande, conformément à leur nouveau processus de reconnaissance des présidents nationaux élus. Sans oublier ce changement de paradigme prôné par le Président Bamba Cheick Daniel pour faire de la Fédération Ivoirienne de Taekwondo une association capable de se prendre en charge.

FratMat.info

Article vu : 190 fois

Voir les photos ...

Partage cet article