FITKD News



Championnats d’Afrique des Nations seniors de taekwondo : Les satisfactions de coach Chérif Adama

Sélectionneur national de taekwondo au même titre que Me Essapa Jérôme, Me Chérif Adama était de l’expédition des Éléphants qui se sont distingués aux derniers championnats d’Afrique des nations, disputés à l’Arena de Dakar, au Sénégal.

Ceinture noire, 6e Dan Kukkiwon, Chérif Adama est revenu sur la prestation des Ivoiriens au pays de la Téranga. « Globalement, nous sommes satisfaits du comportement des jeunes. Partir avec 14 athlètes et revenir avec 11 médailles accrochées au cou, c’est très significatif. La Côte d’Ivoire a non seulement tenu son rang, mais au-delà, elle a montré qu’elle demeure une véritable nation de taekwondo. Il faut surtout dire merci au président Bamba Cheick Daniel pour tout le travail qu’il abat pour le taekwondo ivoirien et africain. Grâce à lui, notre sport est devenu un véritable ambassadeur de la Côte d’Ivoire, avec des athlètes comme Ruth Gbagbi et Cissé Cheick », a-t-il déclaré à son arrivée à l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny.

Au-delà des lauriers glanés dans la capitale sénégalaise, le technicien de taekwondo s’est surtout montré rassurant pour les Jeux olympiques qui ont lieu dans quelques semaines au Japon.

« Les quatre athlètes qui ont arraché leur qualification sur le tapis ont survolé la compétition. Ruth Gbagbi a encore démontré qu’avec elle, c’est le haut niveau. On sent sa grande maîtrise du sujet. Cheick Cissé Sallah, pareil. Charlène Traoré également a beaucoup gagné en assurance. Gbané Seydou est d’une grande classe. Au-delà de sa médaille d’argent, c’était du grand art. Cela dit, il reste beaucoup à faire. Dakar 2021 nous a montré que les autres pays ne dorment pas. Ils travaillent fort. C’est pourquoi, nous devons travailler comme si c’est maintenant que nous commençons notre préparation pour les Jeux olympiques », estime-t-il.

Il n’y a pas que de l’espoir pour les Jeux de Tokyo 2021, Me Chérif Adama se dit surtout émerveillé par la relève nationale. « Pour leur première grande sortie, ces gamins n’ont pas tremblé. Ils ont fait très fort et cela n’est pas donné à tout le monde. Surtout Ibrahim Diallo. Ce garçon m’a particulièrement ébloui. A 18 ans, il a fait mordre la poussière à un grand international sénégalais sur ses bases à Dakar. Un garçon très courageux, technique, mais surtout très rusé », confie coach Chérif Adama, qui n’a pas manqué de souligner le travail de l’ombre des ténors que sont Seydou Gbané, Cissé Cheick et Ruth Gbagbi. Ils constituent la base même de l’équipe de Côte d’Ivoire. Ce sont eux qui encadrent les plus jeunes et les motivent. Ils nous ont tous fait plaisir, notamment techniquement, physiquement et surtout mentalement », a-t-il conclu.


Le 11/06/21 à 21:32

G
M
T
Fonction Sound est limitée à 200 caractères

Article vu : 166 fois

Voir les photos ...

Partage cet article