FITKD News

Open International d'Accra Me Anoh Chantal

Open International d’Accra (Arbitrage)

Me Chantal Anoh, la confirmation du talent

Longtemps arbitre nationale, Me Chantal Anoh Amonba, a basculé dans le cercle très restreint des arbitres internationaux, en novembre 2016, à la faveur du séminaire international d’Abidjan, de renforcement des capacités des arbitres de haut niveau, portant sur les compétitions de combats et de poomsae. Son diplôme acquis au mérite, l’Ivoirienne essaie du mieux qu’elle peut, de s’affirmer lors des grands rendez-vous du Taekwondo mondial.

En avril dernier déjà, Me Anoh Chantal faisait ses premiers grands pas sur la scène internationale, à l’occasion de la President’S Cup 2017 (G2 de la World Taekwondo). Et, là, elle avait montré du caractère. Trois mois après, c’est Accra qui l’accueillait du 18 au 19 août dernier pour l’Open International du Ghana. La motivation de mise, Me Anoh Chantal Amonba a assuré une autre victoire au Taekwondo ivoirien.

En effet, si les athlètes conduits par Seydou Gbané ont défendu avec panache le drapeau ivoirien, en remportant cette 1ère édition de l’Open International d’Accra (ou du Ghana, c’est selon la convenance), dans son domaine, la jeune arbitre ivoirienne, n’a point failli. Les règles collées à la peau, Me Anoh Chantal a largement tiré son épingle du jeu. Au point de recevoir, quelques jours après la compétition, les félicitations de son aînée, Me Ané Emmanuella, arbitre internationale et vice-présidente de la Fédération Ivoirienne de Taekwondo en charge du Taekwondo féminin.

A force de travail et de sérieux, celle qui fut arbitre de Ligue, puis arbitre nationale, est en train de faire son trou dans un domaine aussi exigeant. Mais pour qui la connait, rien de surprenant. Me Anoh Chantal Amonba, c’est tout simplement la confirmation du talent.

SERCOM FITKD

Voir les photos ...

Partage cet article