FITKD News

CNO-CI - FITKD La crise est finie, Lassana Palenfo et Cheick Daniel Bamba se réconcilient

CNO-CI - FITKD

La crise est finie, Lassana Palenfo et Cheick Daniel Bamba se réconcilient

Le ministre Cheick Daniel Bamba est bien le président élu de la Fédération Ivoirienne de Taekwondo (FITKD) pour les 4 prochaines années. Son aîné, l’Intendant Général Lassana Palenfo, président du Comité National Olympique Côte d’Ivoire (CNO-CI) est disposé à l’accompagner pour faire face aux nombreux challenges qui pointent à l’horizon, notamment l’organisation en décembre prochain, pour la première fois en Afrique, de la Finale des Grands Prix et la Coupe du Monde par Equipe. C’est la quintessence de la déclaration faite par les deux personnalités, mercredi 18 octobre, sous le regard ravi, de M. Mamadi Diané, l’homme qui a scellé cette paix des braves. Lassana Palenfo et Cheick Daniel Bamba se retrouveront très prochainement, pour harmoniser leurs points de vue sur cette sortie définitive de crise.

Cet aboutissement heureux de la crise qui a secoué pendant neuf mois le CNO-CI et la FITKD, de nombreux Ivoiriens l’avaient souhaité, voire appelé de tous leurs vœux. Grâce à la bienheureuse et fort judicieuse médiation de l’ex-Conseiller Spécial du Chef de l’Etat, M. Mamadi Diané, les deux personnalités, Lassana Palenfo et Cheick Daniel Bamba, ont fumé le calumet de la paix. La longue crise, consécutive à l’Assemblé Générale Extraordinaire du 11 décembre 2016, qui a abouti à la réélection de Cheick Daniel Bamba à la tête de la FITKD pour un 3e mandat de 4 ans, n’est plus qu’un vieux souvenir. « Le Taekwondo est une discipline pourvoyeuse de lauriers pour la Côte d’Ivoire. Cette crise n’honorait personne, nous sommes heureux que les deux personnalités aient compris le sens de notre action, en privilégiant l’intérêt de la discipline », a fait remarquer Mamadi Diané.

Après avoir souligné que Cheick Daniel Bamba et lui, pour l’intérêt du sport ivoirien, ne devraient plus être dos à dos, mais regarder dans la même direction, Lassana Palenfo a certainement apprécié les excuses que le président de la FITKD lui a présentées. Pour toutes les incompréhensions qui ont conduit à cette longue période d’imbroglio. Le patron du Taekwondo ivoirien a souhaité, que le président du CNO-CI, après l’épopée glorieuse de Rio, soit encore aux côtés de la communauté Taekwondo ine ivoirienne, pour un autre succès retentissant à Tokyo 2020.

SERCOM FITKD

Voir les photos ...

Partage cet article