FITKD News

COMMUNIQUE DU PRESIDENT DE LA FITKD RELATIVEMENT A LA PRETENDUE MISE EN PLACE D'UN COMITE AD HOC

Le Comité National Olympique de Côte d’Ivoire CNO-CIV), s’étant auto convaincu de sa supériorité hiérarchique vis-à-vis du Ministère des Sports et des Loisirs, s’est autorisé à créer en toute illégalité, sans l’aval ni la caution dudit Ministère, un prétendu Comité Ad’ Hoc composé essentiellement de membres dudit CNO-CIV et qu’il aurait chargé de gérer une transition au niveau des organes dirigeants de la Fédération Ivoirienne de Taekwondo (la FITKD).

Fait inédit, insolite et ahurissant dans les annales du Taekwondo Mondial et de l’Olympisme, le CNO-CIV, à travers son Comité Ad’hoc s’autorise à organiser clandestinement des examens de passage de grades de Taekwondo comme ce fut le cas :

- à l’école Sainte Anne de Cocody - Riviera le samedi 28 octobre 2017 ;

- à Bouaké le 03 décembre 2017, au moment où la FITKD était occupée à offrir, à la Côte d’Ivoire, à l’Afrique et au Monde, trois évènements de Taekwondo de grande portée internationale : la Finale des Grands Prix, le Gala des Awards, la Coupe du Monde de Taekwondo par équipes nationales qui ont réuni plus de 250 athlètes de 41 nationalités des cinq continents.

Le Comité Directeur de la FITKD :

- déclare nuls et de nuls effets ces passages de grades clandestins et invite les victimes de cette escroquerie à prendre attache avec leurs ligues pour toutes informations nécessaires concernant leur situation ;

- informe les Taekwondo-Ins associés à ces actes qu’ils s’exposent à des sanctions allant de leur perte de leurs grades à leur radiation du Taekwondo ivoirien ;

- prend à témoin l’opinion nationale et internationale du sport devant la gravité des actes posés par le CNO-CIV, dans son entêtement désespéré de fragiliser une fédération sportive qui ne fait qu’offrir au Gouvernement au Peuple ivoirien de brillants résultats, lors des compétitions internationales et le brio avec lequel il obtient et organise en Côte d’Ivoire des rencontres internationales de Taekwondo ;

- rappelle au CNO-CIV que, par des décisions pertinentes qui lui ont été expressément notifiées, il a été débouté par l’Union Africaine de Taekwondo, le Kukkiwon, Académie Mondiale du Taekwondo et la Fédération Mondiale de Taekwondo de sa prétention de faire suspendre le Comité Directeur actuel de la FITKD et son Président pour une période de 4 ans ;

- invite le CNO-CIV à lire, dans les autorisations de sorties et le financement de toutes les sorties internationales des athlètes du Taekwondo pendant toute l’année 2017, un soutien du Gouvernement à l’endroit du Comité Directeur actuel notamment lors de l’organisation de la Finale des Grands Prix, le Gala des Awards, la Coupe du Monde de Taekwondo par équipes nationales ;

- invite le CNO-CIV à mettre, sans délai, un terme définitif aux activités de son Comité Ad’hoc et à le dissoudre de façon non équivoque ;

- invite le Ministère des Sports et des Loisirs à , rappeler au CNO-CIV qu’aucun texte de droit ivoirien ou international ne lui reconnait aucune autorité juridictionnelle vis-à-vis des fédérations sportives comme cela été publiquement précisé lors du séminaire sur la Gouvernance du sport tenu à Bassam du 2 au 4 novembre 2017.

- souhaite vivement que le Ministère des Sports et des Loisirs, de par son autorité régalienne, invite fermement le CNO-CIV à mettre un terme définitif à son intrusion dans la gestion des fédérations sportives de Côte d’Ivoire et plus particulièrement de la FITKD.

Fait à Abidjan, le 12 Décembre 2017

Pour le Comité Directeur

Le Président

Daniel Cheick BAMBA

6ème Dan Kukkiwon

Voir les photos ...

Partage cet article