FITKD News

Open du Liban 2018 : Les Eléphants Taekwondo ins frappent très fort à Beyrouth

Open du Liban 2018

Les Eléphants Taekwondo ins frappent très fort à Beyrouth

Les Eléphants Taekwondo ins n’ont pas fait de la figuration à l’Open International du Liban, qui s’est déroulé du 22 au 23 septembre 2018 à Beyrouth. Dans la capitale libanaise, sous le regard du ministre ivoirien des Sports, Danho Paulin Claude, qui effectuait sa première sortie internationale depuis sa nomination à la tête de ce département ministériel le 10 juillet dernier, les protégés de Me Bamba Cheick Daniel ont frappé très fort. Déterminés et gonflés à bloc, les six athlètes alignés à cette compétition G1 de la World Taekwondo (WT) en junior et en senior, ont offert 5 médailles dont 4 en or et 1 bronze à la mère-patrie. Une très bonne moisson qui démontre le niveau international des Eléphants Taekwondo ins, toutes catégories confondues.

Ibo Koumba Nanah-Hélène, héroïne de Beyrouth

Surclassée en senior, la petite Ibo Koumba Nanah-Hélène (-62 Kg) a montré la voie à suivre à ses coéquipiers en arrachant la première médaille d’or, samedi 22 septembre, lors de la première journée de la compétition. Après avoir battu en demi-finale 12-11 son adversaire Anna Maria Antoniou de Chypre, l’Ivoirienne n’a pas tremblé en finale pour ses grands débuts en senior. Son aînée, Ekpitini Marie-Frédérique (-67 kg) lui emboitera le pas dans la foulée. Victorieuse par forfait en demi-finale de la Libanaise Valeria Jalekian, elle n’a aucune peine à composter par la suite la deuxième médaille d’or de la journée, de la Côte d’Ivoire.

Ibo Koumba Nanah-Hélène se posera en véritable héroïne de la délégation ivoirienne à Beyrouth. La deuxième journée de la compétition, disputée hier, sera encore marquée de son empreinte. Cette fois en junior, dans la catégorie féminine des moins de 62 kg, elle ne laissera aucune chance à ses adversaires. En demi-finale elle prend le meilleur 4-1 sur la Libanaise Tracy Eid. Déchaînée, la jeune athlète du coach Me Essapa Jérôme, fait d’une bouchée en finale 24-1 la Libanaise Rhea Azar. Après sa médaille d’or aux Jeux Africains de la Jeunesse à Alger en juillet dernier, qui la qualifie pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse le mois prochain à Buenos Aires, Ibo Koumba Nanah-Hélène prouve ainsi qu’elle est une future championne mondiale de Taekwondo.

Les autres médailles ivoiriennes sont à mettre à l’actif de Dosso Cheick Oumar (+78 kg) chez les juniors, qui a obtenu l’or, et Kobenan Aaron (-58 kg) au niveau des seniors, qui s’est contenté du bronze. Suite à sa défaite en demi-finale 17-19 face à l’Iranien Amirhossein Mohammadkhanlou. Dosso Cheick, lui, a gagné sa demi-finale 24 – 3 contre son adversaire chypriote Andreas Theocharouf, avant de confirmer en finale 13-8 face au Saoudien Mabrouk Almabrouk. Qualifié lui également pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse 2018 après sa médaille d’argent à Alger, il est sur une bonne ascension.

Sur les six athlètes ivoiriens en lice à l’Open International de Beyrouth, seuls Coulibaly Mékéné Ismaël (-54 kg) et  Sidibé Lamine n’ont pu obtenir de médailles. L’équipe junior a réalisé un parcours sans faute, deux médailles d’or pour les deux athlètes engagés, et l’équipe senior ramène trois médailles dont deux en or et une en bronze. Classé G1 de la WT, l’Open International du Liban octroie 10 points au ranking olympique à chacun des vainqueurs des différentes catégories. Me Chérif Adam’S, CN 6e Dan et Me Essapa Jérôme, CN 4e Dan, encadraient techniquement, les deux équipes senior et junior ivoiriennes.

La délégation ivoirienne conduite par le ministre Danho Paulin Claude, recevra un accueil chaleureux ce lundi 24 septembre autour de 7h à l’aéroport Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan.


SERCOM FITKD

Voir les photos ...

Partage cet article