FITKD News

Coupe du Monde par Equipes Nationales et Finale des Grands Prix 2018

Coupe du Monde par Equipes Nationales (Fujaïrah 2018)

Les Ivoiriennes vice-championnes du monde !

La Côte d’Ivoire a flambé à Fujaïrah à l’occasion de la Coupe du Monde par Equipes Nationales 2018. Les dames, conduites par une Ruth Gbagbi de gala, finissent vice-championnes du monde.

Expédition heureuse et fructueuse pour la Côte d’Ivoire à la Coupe du Monde par Equipes Nationales 2018. A Fujaïrah (Emirats Arabes Unis), ce dimanche 25 Novembre 2018, la sélection nationale féminine ivoirienne a brillé. Si la sélection masculine, défaite 58-107  lors des éliminatoires par la Russie, a manqué le coche, l’équipe féminine, elle, a fait dans la sensation. Conduite par une Ruth Gbagbi revancharde (restée longtemps sur la touche pour cause de blessure), la sélection féminine ivoirienne a tout balayé sur son chemin, avant de plier l’échine en finale 41-77 face à la Chine. Les Ivoiriennes rentrent au bercail avec la médaille d’argent.

Héroïques Eléphantes à Fujaïrah

Les Eléphantes de Côte d’Ivoire viennent encore de confirmer leur bonne santé. Régulièrement présente dans le Top 3 de la Coupe du Monde par Equipes Nationales depuis 2013, la capitaine Diomandé Banassa et les siennes, ont encore confirmé leur excellent niveau mondial à Fujaïrah. Ruth Gbagbi, Coulibaly Bouma, Traoré Aminata Charlène, Diomandé Banassa et Ekpitini Marie, les cinq athlètes qui composaient l’équipe féminine ivoirienne, ont aisément assuré le résultat jusqu’en demi-finale. L’obstacle qu’il fallait lever pour se hisser en finale, se nomme la France. Les Ivoiriennes contrôlent bien la partie, en s’appuyant notamment sur l’expérience de Ruth Gbagbi. La médaillée de bronze olympique et championne du monde de la catégorie féminine des moins de 67 Kg, glane de nombreux points pour son équipe. Elle creuse l’écart au profit de la Côte d’Ivoire et met la France en difficulté. La Côte d’Ivoire finira par s’imposer sur le score de 56-45.

Déjà victorieuse de la Corée en quart de finale sur un large score, les Ivoiriennes retrouvent en finale l’ogre chinois. Malgré la fatigue, les protégées du Président Bamba Cheick Daniel tiennent le choc. Elles contrôlent même la partie (20-18) avant la pause. Mais la fatigue faisant, elles commettront de nombreuses erreurs par la suite, qui profiteront aux Chinoises. La Côte d’Ivoire sera battue 41-77 et devra se contenter de l’argent. Une défaite qui n’entame pas la bravoure et le mérite des Ivoiriennes.

Depuis cinq ans maintenant, la Coupe du Monde par Equipes Nationales de la World Taekwondo (WT) réussit bien à la sélection nationale ivoirienne. 3e en 2013 à Abidjan, elle occupait la 2e place l’année suivante au Mexique. Les Ivoiriennes étaient de nouveau sur le podium, en décembre 2017 à Abidjan, pour ne citer que ces résultats.  

Cheick Cissé en Bronze

La Coupe du Monde par Equipes Nationales, a été précédée à Fujaïrah, par la 6e édition de la Finale des Grands Prix du 22 au 23 Novembre. Vainqueur de la catégorie masculine des moins de 80 kg sur ses terres il y a de cela un an, Cheick Cissé est tombé cette fois au stade des demi-finales. Le champion olympique a été battu 10-18 par le Norvégien Ordemann Richard. Reversé dans le Tournoi menant au Bronze, l’Ivoirien décrochera sans grande difficulté le précieux métal. Ruth Gbagbi, alignée dans la catégorie féminine des moins de 67 kg, n’a pu atteindre les demi-finales. Elle a été stoppée 07-10 en quart par la Croate Jelic Matea. Gbané Seydou (+80 kg) était le dernier athlète à défendre le drapeau ivoirien dans la Finale des Grands Prix 2018. Il a été battu en seizième de finale 00-10 par le Russe Larin Vladislav.

Il faut noter que seuls les 16 meilleurs athlètes par catégorie, invités par la WT, prennent part à la Finale des Grands Prix. A Fujaïrah, ils étaient 141 athlètes en provenance de 35 pays, qui ont pris part à la Finale des Grands Prix. Le vainqueur par catégorie s’octroie 80 points sur son ranking olympique. Avec sa médaille de Bronze, Cheick Cissé obtient 20 points et demeure en tête de sa catégorie.

La Mascotte du Taekwondo ivoirien enflamme Fujaïrah

C’est le Président de la WT, Dr Chungwon Choue, qui l’a invitée. Tombé sous le charme de la Mascotte du Taekwondo ivoirien, après la belle fête offerte au monde entier par la Fédération Ivoirienne de Taekwondo (FITKD) en décembre 2017 à l’occasion de la Finale des Grands Prix et la Coupe du Monde par Equipes Nationales, le Président de la WT a souhaité qu’elle soit présente à Fujaïrah pour entretenir l’ambiance. Après la Corée et la Chine en juin dernier, la joyeuse Mascotte de la FITKD a transposé la chaleur ivoirienne à Fujaïrah. Ses prestations très relevées, ses cris atypiques pour maintenir en éveil le public et ses pas de danse, ont conquis les spectateurs qui ont énormément apprécié.

La compétition s’est poursuit ce dimanche à Fujaïrah, avec la Coupe du Monde par Equipes Nationales Mixtes. Les Ivoiriens ont terminé sur la 3e marche du podium avec à la clé le Bronze. La sélection nationale ivoirienne était composée de Cheick Cissé, Ruth Gbagbi, Ekpitini Marie et Lamine Touré.

La dernière compétition de l’année de la WT se déroulera à partir du 15 Décembre prochain en Chine. Il s’agit du Grand Slam, qui réunit les 15 meilleurs athlètes par catégorie. La Côte d’Ivoire sera représentée par Cheick Cissé (-80 kg) et Ruth Gbagbi, vainqueur dans la catégorie féminine des moins de 67 kg, de la première édition du Grand Slam, qui a eu lieu en janvier dernier dans le même pays.

SERCOM FITKD

Cliquer ici pour télécharger le document joint

Partage cet article