FITKD News



Le Ministre BAMBA Cheick accompagne l’ONG Yiamékou pour la promotion du Taekwondo dans les villages de Gagnoa

Taekwondo de proximité

Le Ministre BAMBA Cheick accompagne l’ONG Yiamékou pour la promotion du Taekwondo dans les villages de Gagnoa

La promotion du Taekwondo ivoirien dans toutes les contrées de la Côte d’Ivoire, l’un des vœux chers au Ministre BAMBA Cheick Daniel, Président de la Fédération Ivoirienne de Taekwondo (FITKD), est bien plus qu’une réalité sur le terrain. Au travail formidable des Ligues Régionales et Communales de Taekwondo, s’ajoute aujourd’hui le Taekwondo de proximité, œuvre de l’ONG Yiamékou (viens à mon aide ou encore soutenons les plus faibles, en langue Bété) de Mme BAKAYOKO Doukrou Dali Danielle.

Nonobstant ses moyens modestes, elle a réussi le pari de faire pratiquer l’art martial d’origine coréenne par de nombreux enfants des villages et campements du canton Gbadi-Est, dans la région du Gôh (Gagnoa). Pieds nus, tenues mal adaptées et exécutant encore approximativement certains gestes, les enfants des écoles primaires, singulièrement de Kehi-Gbahi, sont dans la mouvance du Taekwondo. Avec pour objectif immédiat, d’épouser ses vertus au nombre desquelles la discipline, le respect, le courage, l’endurance, la force mentale … Même s’ils sont nombreux à avoir indiqué lors de notre passage dans le village le vendredi 28 Décembre 2018, qu’ils pratiquent le Taekwondo pour se défendre.

« Nous avons choisi le Taekwondo parce qu’il permet aux enfants de se discipliner, d’avoir une maîtrise de soi et une assurance en eux. C’est une discipline de référence en Côte d’Ivoire et ailleurs, nous avons alors estimé que par son canal, les enfants du canton Gbadi-Est avaient beaucoup à gagner », a expliqué la Présidente de l’ONG Yiamékou.

Naturellement, le samedi 29 Décembre 2018 au cours de l’arbre de Noël géant organisé dans le village de Pissekou, le Taekwondo était à l’honneur. Défilé des jeunes pratiquants mais surtout exécution de poomsae devant les populations sorties nombreuses et sous le regard admiratif des officiels, notamment le Sous-Préfet de Dahiépa-Kehi, LASM Essis Jean-Baptiste, le Maire de Ouragahio, M. Anthony GAROU et les chefs des dix villages de la sous-préfecture. Initiatrice de l’événement, la Présidente de l’ONG Yiamékou, Mme BAKAYOKO Doukrou Dali Danielle, pendant son allocution, a rendu un vibrant hommage au Ministre BAMBA Cheick Daniel.

Le Président de la FITKD a en effet accepté spontanément d’accompagner la promotion du Taekwondo dans le canton Gbadi-Est, par une symbolique contribution financière et en mettant à la disposition de l’ONG Yiamékou une vingtaine de Dobok pour l’usage des jeunes pratiquants. Une information longuement applaudie par le public.

Ils étaient 750 enfants de Pissekou et 200 des autres villages du canton, qui ont reçu des cadeaux de l’ONG Yiamékou. Très satisfaite des actions sociales et caritatives de leur fille, Mme BAKAYOKO Doukrou Dali Danielle a été couverte de présents par ses parents. En substance un kita, des attributs de chef, des béliers…

Il faut noter que le canton Gbadi-Est est composé de 12 villages et de 23 campements. L’ONG Yiamékou ambitionne d’installer dans tous les villages du canton, un club de Taekwondo.

SERCOM FITKD

Article vu : 275 fois

Voir les photos ...

Partage cet article